Les pièges de la location de terminaux de paiement

pièges location

Quels sont les pièges à éviter lors de la location d’un terminal de paiement ?

Une grande majorité des commerçants louent leurs terminaux de paiement à un prestataire appelé un mainteneur monétique. Le rôle du mainteneur est de garantir au commerçant que son terminal de paiement reste fonctionnel dans le temps. Il s’assure notamment de mettre à jour les logiciels présents sur le terminal, garantit un support téléphonique en cas de questions et s’engage à remplacer le terminal en cas de casse.

Un seul objectif pour le commerçant : être certain de pouvoir accepter la carte bancaire à tout moment dans le respect des règles de sécurité.

Entrepreneur Hero vous aide à éviter les pièges de ces contrats de location souvent trop engageants.

En bref, vous n’êtes pas obligé de louer votre terminal à votre banque

Les loueurs historiques sont en général de très grands professionnels qui répondent parfaitement aux besoins des commerçants mais fonctionnent (trop souvent) sur des technologies de terminaux autonomes dépassées et proposent des offres très (trop) engageantes et avec bien souvent de nombreux frais cachés.

Les nouveaux acteurs fintechs sont certainement une alternative à étudier de près par les commerçants :

  • SumUp – Izettle : Solution parfaite pour les tous petits marchands (moins de 1500€ d’encaissements par mois)
  • Yavin Paiement: Alternative moderne aux mainteneurs traditionnels pour toutes les PME, avec des prix réduits, des outils de suivi digitaux et une offre peu engageante et transparente

Location TPE : Les pièges à éviter

L’engagement lors de la location du terminal de paiement

4 ans d’engagement pour un TPE ?!

Les mainteneurs (loueurs) de TPE vous proposent (dans la plupart des cas) un engagement minimal de 24 mois à 48 mois. Le prix des loyers peut baisser si vous optez pour 48 mois. Vous économisez en moyenne 15% si vous vous engagez sur 4 ans au lieu de 2.

Cette période est vraiment longue pour un commerçant qui se lance ou qui s’agrandit. 4 ans est une éternité pour la plupart des commerces et nous vous suggérons de bien réfléchir avant de signer de tel contrat.

Le piège de la « tacite reconduction »

Les contrats sont souvent très longs … et contiennent parfois des clauses de tacite reconduction automatiques.

Exemple de clause de tacite reconduction « excessive »

 A son terme, le Contrat se renouvellera par tacite reconduction pour des périodes successives d’une durée égale à la durée initiale de souscription sauf dénonciation par l’une des Parties par lettre recommandée avec avis de réception, au moins six (6) mois avant l’expiration de chaque terme.

Notre explication : Sous réserve d’avoir une lettre recommandée 6 mois avant la fin de l’engagement le contrat est reconduit pour la même période ! Donc de 2 à 4 ans selon les cas…

Notre conseil :  Envoyez dès réception du terminal un recommandé pour demander de ne plus être engagé à l’issu de la période. Comme cela quoi qu’il arrive vous pourrez partir si vous en avez envie.

Remplacement du TPE = réengagement !?

Exemple de clause de réengagement automatique en cas de remplacement d’un TPE

En cas de remplacement à neuf accepté par le client, le Contrat sera automatiquement reconduit pour une nouvelle période égale à la durée initiale du contrat à compter de la date de réception de l’équipement de remplacement sur le site.

Notre explication : En cas de casse et remplacement du terminal le commerçant est obligé de se réengager….

Notre conseil :  Ne signez pas ce genre de clause.

Attention aux frais cachés liés à location de votre lecteur de cartes

En plus des frais de location du terminal certains loueurs ajoutent des frais de data et des frais de passerelles.

Les frais data d’un terminal de paiement

Ces frais peuvent faire du sens pour un terminal de paiement 3G équipé d’une carte SIM mais sont incompréhensibles pour un terminal fixe.

Cette tarification date d’un temps « que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » ou les TPE fonctionnaient sur des lignes spéciales RTC. A l’heure de l’IP et du wifi cela n’a plus de raison d’être.

Les terminaux SumUp (même le modèle SumUp 3G) et Yavin Paiement ne facturent pas de frais pour la carte SIM poutant incluse dans les terminaux

Les frais de passerelle

La « passerelle monétique » est le système qui permet en fin de journée de transmettre via une télé-collecte les transactions sauvées dans le terminal à la banque. La passerelle formate et sécurise les données. Les passerelles les plus modernes peuvent également digitaliser ce processus afin de transmettre les informations en temps réel aux marchands.

Les acteurs modernes comme SumUp ou iZettle avec les petits lecteurs ou Yavin Paiement pour les terminaux traditionnels fonctionnent avec des passerelles « centralisées ». Pour l’expliquer simplement, l’intelligence et les données des transactions ne sont plus dans le terminal mais sur un serveur sécurisé.

C’est cette technologie qui leur permet de remonter les informations en temps réel sur un tableau de bord. Cette technologie est également plus sûre pour le commerçant. En cas de casse ou de vol du terminal les encaissements de la journée ne sont pas perdus.

Par ailleurs, tous les acteurs modernes cités ci-dessus « offrent » gratuitement ce service de passerelle.

Installation d’application sur le terminal

La plupart des mainteneurs historiques facturent le fait d’installer une application sur le terminal : application AMEX, CONECS, PLBS (prise de caution), etc

Les prix varient entre 20 et 40€ auxquels il faut souvent ajouter le déplacement d’un technicien.

Les loueurs ne font que répercuter les frais dus à l’utilisation de terminaux de paiement autonomes. Le constructeur facture l’application et l’installation parfois complexe nécessite le déplacement d’un technicien.

Une fois de plus les fintechs se démarquent en étant capables de mettre à jour leurs terminaux à distance en temps réel.

Comparez les prix avant de louer votre terminal

Pour éviter les pièges des frais liés à la location, il faut évidemment comparer les prix de manière faciale. Quel est le prix du loyer pour un terminal équivalent ? Mais également bien regarder toutes les lignes des contrats.

Loueurs traditionnelsYavin TPE 3GSumUp TPE 3G
Loyer30 à 40€ par mois25€ par mois0€ par mois (69€ à l'achat)
Engagement24 à 48 mois18 mois0 mois (achat)
Contrat monétique et commissionLibre de choisir Libre de choisir1.75%
Réengagement taciteOuiSans engagementSans engagement
Frais dataA vérifier selon le contratAucun frais dataAucun frais data
Frais de passerelleA vérifier selon le contratAucunAucun
Frais d'installation d'applications tiersA vérifier selon le contratAucunAucun
Tableaux de bord digitaux de suivi des encaissementsNon OuiOui
Support téléphoniquePayantGratuitGratuit
Intervention d'un technicien sur placeOuiNonNon

A la lecture de ce tableau on ressent à quel point les nouveaux acteurs ont mis un coup de pied dans l’ancien monde des loueurs.

Verdict : Vous n’êtes plus obligé de passer par votre banque pour louer votre terminal

Loin de nous l’idée de simplifier le message en vous disant de vous ruer vers les nouveaux acteurs les yeux fermés. Ce qu’il vous faut retenir pour éviter les pièges de la location, c’est que vous êtes désormais libre de choisir l’acteur avec lequel vous engager pour collecter vos paiements.

Les acteurs historiques sont très expérimentés et pourront parfois être très pertinents pour les commerçants ayant des besoins très spécifiques ou pour les commerçants désirant faire déplacer un technicien dans leur commerce.

Néanmoins, la grande majorité des commerçants ayant des besoins standards se tournent désormais vers ces nouveaux acteurs qui réduisent leurs frais et apportent de nouveaux services digitaux.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur avant de vous engager.

Comparer les offres

Guides Terminal de paiement
Previous reading
Revolut Business – Le compte pro international
Next reading
Avis Shine – Le compte pro des entrepreneurs ?