fbpx

myPOS Paris – visite et présentation de la boutique

boutique MyPOS Paris

Le 24 septembre 2019, avait lieu l’ouverture officielle de la Boutique myPOS  à Paris, au 38 Avenue de la Grande-Armée. Nous avons rencontré Philippe Mallier et Florian Malvicino. Ils nous ont reçu dans leur magnifique boutique située à deux pas de l’arc de triomphe, et ont accepté de répondre à nos questions. Ils nous en disent davantage sur la solution, les produits et l’ambition de myPOS.

Pouvez-vous vous présenter et expliquer à nos lecteurs votre rôle chez myPOS?

Philippe Mallier : Je suis le directeur France myPOS et je travaille sur le développement de myPOS sur tout le territoire français. Nous avons ouvert cette boutique à Paris il y a 2 ans maintenant, nous avons eu un an de travaux puis l’ouverture officielle le 24 septembre 2019. 

Florian Malvicino : Je suis directeur de la boutique myPOS de Paris et j’assiste monsieur Mallier sur le développement de myPOS que ce soit ici sur la boutique ou en France en général. C’est notre première boutique en France, d’autres sont prévues. On ne fera pas comme certains opérateurs des télécoms, on n’a pas vocation à faire 800 boutiques en France. Ce qu’on veut avec l’ouverture de cette boutique à Paris, c’est vraiment de pouvoir avoir une proximité avec nos clients, donc sur la France peut-être une boutique par région dans les grandes villes de France. On pourra avoir 4-5 boutiques au maximum, pour que nos clients n’aient pas à traverser la France entière pour se rendre dans la boutique. Par exemple, une boutique à Paris, une autre à Bordeaux et une autre à Marseille pour quadriller le territoire français sur les grandes agglomérations.  

Vidéo de l’ouverture officielle le samedi 24 septembre 2019. 

Pouvez-vous nous présenter myPOS ? Quelle est l’histoire de la société?

Philippe Mallier : myPOS a commencé en 2014 sur le online. Aujourd’hui la société est présente dans plus de 24 pays européens. Depuis 2016, les fondateurs de myPOS ont décidé d’ouvrir des boutiques dans toute l’Europe. Ici à Paris c’est la septième boutique. Il y a aussi Londres, Barcelone, Amsterdam, Milan, Sofia et Zurich. Celle-ci (Paris) est la vitrine de la marque.

Pourquoi ouvrir une boutique myPOS à Paris ?

Philippe Mallier : Pour rassurer nos clients, avoir une boutique cela fait la différence. Les personnes nous appellent beaucoup et savent qu’ils peuvent se rendre directement ici s’ils ont un problème.

Florian Malvicino : En particulier lorsque on touche à des sujets financiers. Ils avaient l’habitude de s’adresser à leur agence bancaire. On a cette habitude en France. Cela nous semblait donc important d’ouvrir une boutique physique pour que les gens puissent venir à notre rencontre et échanger.  

Peut on créer son compte myPOS  directement à Paris ?

Florian Malvicino : Oui entièrement. De l’inscription jusqu’à la vérification d’identité. Comme il y a un compte bancaire associé, nous avons l’obligation de faire cette vérification.

Quel est le profil type du commerçant myPOS?

Florian Malvicino : La vocation de myPOS c’est d’aider en priorité les primo accédants, à accepter la carte bancaire. De plus en plus, les gens ne payent que par carte. On a vraiment besoin d’un système le plus simple possible pour permettre de prendre la carte bleue. On vise les Tpe, les Pme, les artisans et les commerçants.

Dans combien de pays est disponible myPos? L’offre est-elle la même partout?

Philippe Mallier : myPOS est disponible dans plus de 24 pays, l’objectif c’est toute l’Europe. L’offre et les appareils sont les mêmes dans tous les pays. Il y a certaines spécificités et besoins propres à chaque pays comme en France avec les tickets restaurants. Aujourd’hui nous n’acceptons pas les cartes tickets restaurants. C’est en cours de développement, cela devrait arriver courant 2020.

cartes myPOS

Vous proposez une large gamme de terminaux (Go, Ice, Ice Mini, Combo, Smart, Smart N5). Quels lecteurs myPOS vendez-vous le plus à Paris?

Florian Malvicino : Le Go et le Combo. Le Go c’est plutôt pour le prix, destiné aux primo accédants. Nous le vendons principalement en ligne. Le Combo est celui que nous vendons le plus en boutique. 

Philippe Mallier : Le Go est le TPE autonome le moins cher du marché. Cela peut aussi servir de TPE de backup et de sécurité. 

Florian Malvicino : Après c’est le Combo. C’est celui que tout le monde connaît. Le ticket, le papier, cela rassure, et il a une bonne autonomie. On tient facilement une journée avec.  Souvent les clients vont commencer avec un Go. Ils nous découvrent sur le site internet, ils commandent un Go, ils essayent un petit peu le produit. Cela leur plaît, alors ils commandent un modèle dans une gamme supérieure, souvent le Combo. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas d’abonnement. Les 2 lecteurs vous appartiennent et peuvent être reliés au même compte. Tous nos TPE sont autonomes et intègrent une carte SIM, pas besoin de son téléphone portable. myPOS n’a pas la volonté comme certains de nos concurrents de commercialiser des TPE qui fonctionnent uniquement reliés avec le téléphone. Bientôt les Hubs (caisses enregistreuses tactiles) arriveront avec 2 modèles. La sortie est prévue en début d’année prochaine. 

Pouvez-vous nous présenter les applications présentes sur le myPOS Smart (et Ice)?

Florian Malvicino : Les smartphones sont maintenant vraiment entrés dans le quotidien des gens. La vocation de myPOS sur l’avenir est d’équiper les commerçants de Smart TPE. Cela permettra aux clients une gestion plus facilitée en termes de comptabilité, gestion des catalogues, des stocks, etc. Tout cela peut être implanté dans son TPE portatif. Cela permet à nos clients de gagner du temps. Plus besoin de faire sa comptabilité et ses factures, tout est intégré dans l’application. Cela permet vraiment de simplifier au maximum toutes les tâches administratives. Tous les modèles Smart fonctionnent sous Android. Il y a juste une adaptation à faire pour pouvoir le rendre compatible avec le bon produit. Actuellement nous avons les applications de caisse Rovercash et Airkitchen. Nous sommes en cours de développement avec d’autres intervenants du marché.

Philippe Mallier : La boutique sert à cela aussi. C’est un point, un lieu de contact et d’échange avec nos partenaires.

Quelle est la différence avec Sumup ou iZettle?

Philippe Mallier : Première différence, il n’y a pas de lecteurs qui fonctionnent avec un téléphone. Ils sont tous autonomes. La deuxième grosse différence est que l’argent arrive instantanément sur le compte. 

Florian Malvicino : On peut vraiment intégrer nos solutions de paiement à tout l’écosystème d’un commerçant, en boutique et en ligne dans un site internet.

Quelle est la différence avec un terminal traditionnel d’une banque?

Philippe Mallier : On est moins cher ! (rires) 

Florian Malvicino : Le prix d’achat du lecteur est moins cher. Il n’y a pas de location. Dans nos terminaux la puce 3G est intégrée, elle est gratuite, la data est illimitée. On n’a pas à choisir est-ce qu’on veut un terminal 3g ou Wifi, ils sont tous mobiles 3G et il n’y pas de frais supplémentaires. Il n’y a pas non plus de frais de tenue de compte, ni de frais mensuels. Nous proposons une solution complète. Nous fournissons l’appareil et le compte bancaire associé. A la différence de Sumup ou iZettle qui sont reliés au compte professionnel du client, nous fournissons un compte bancaire avec le lecteur. Au niveau du TPE, c’est un prix à l’achat sans frais mensuel et récurrent en dehors de la commission sur les transactions. Et, sur le compte bancaire, on vient concurrencer les banques, parce qu’il n’y a pas de frais de tenue de compte, il est gratuit. On fournit une carte bancaire gratuite. 

Pouvez-vous nous présenter votre offre ecommerce?

Florian Malvicino : Vous pouvez ouvrir un compte myPOS en ligne sans acheter directement le terminal, et vous servir de l’intégration, pour pouvoir intégrer le module de paiement myPOS dans votre site internet, avec soit un panier, soit un bouton de paiement. Notre solution est donc compatible avec le ecommerce. On le propose, mais ce n’est pas notre activité principale. myPOS est compatible avec la plupart des sites marchands (Prestashop, Magento, etc). 

Voir les plateformes compatibles

Pouvez-vous nous présenter l’offre Private Label GiftCard?

Philippe Mallier : Ce sont des cartes cadeaux prépayées que peut offrir un professionnel à ses clients. C’est en circuit fermé. Le client est obligé de revenir dans la boutique pour consommer sa carte. 

Florian Malvicino : Le commerçant commande par notre biais des cartes personnalisées avec son logo et le nom de la boutique. Son client pourra en acheter auprès du commerçant, les charger avec un montant et les offrir à une autre personne qui pourra l’utiliser dans la même boutique.  

Le compte myPos est-il en général le compte principal ou secondaire pour le marchand?

Florian Malvicino : Les deux. Le compte myPOS peut fonctionner tout seul. Il peut être le compte principal du marchand sans aucun problème. Après cela va dépendre du fonctionnement de notre client. Certains vont l’utiliser en compte principal, d’autres vont plutôt l’utiliser en compte secondaire ou bien complémentaire.

myPOS boutique

Selon vous, quelles évolutions autour du paiement vont émerger dans les prochaines années?

Florian Malvicino : Le paiement mobile est en train de se généraliser. La caisse enregistreuse va disparaitre. Comme on est passé du nokia 3310 au smartphone. On va passer du terminal traditionnel à touches associé à la caisse, à des solutions tactiles fonctionnant sous android comme pour nos smartphones. Le développement des Smart TPE ne fait que commencer.

La boutique myPOS de Paris

  • Ouvert depuis mardi 24 septembre 2019
  • Du lundi au vendredi, de 10h00 à 18h00
  • Situé au 38 Avenue de la Grande-Armée, 75017 Paris
  • 240 m2 de boutique, c’est la plus grande d’Europe !

Lire notre article de présentation de l’offre myPOS.

Terminal de paiement
Previous reading
Compte SumUp – Présentation
Next reading
Tetra – Avis et présentation des applications Ingenico